Vous quittez Lundbeck France.

Vous quittez maintenant lundbeck.com/fr. Veuillez noter que les informations de la page vers laquelle vous êtes redirigé peuvent ne pas être entièrement conformes aux exigences légales en France, et que les informations relatives aux produits peuvent ne pas correspondre aux informations des experts français en matière de médicaments. Toutes les informations doivent être discutées avec votre médecin et ne remplacent pas les conseils et le traitement de votre médecin.

cliquez ici

annuler

Maladie de Parkinson

Comprendre la maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson est une maladie évolutive caractérisée par une perte progressive de neurones qui produisent normalement un neurotransmetteur, la dopamine, ce qui entraîne des problèmes de contrôle des mouvements et des symptômes non liés aux mouvements.

A propos de la maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson est une maladie cérébrale évolutive à long terme qui affecte le plus souvent les personnes de plus de 60 ans.¹ Les personnes atteintes de la maladie de Parkinson ont du mal à contrôler leurs mouvements corporels et les symptômes s'aggravent à mesure que la maladie progresse. En fin de compte, la maladie de Parkinson altère la capacité de l'individu à fonctionner   la capacité fonctionnelle de l’individu dans des situations de la vie quotidienne.

 

Les symptômes de la maladie de Parkinson résultent d'une perte de neurones dans le cerveau qui affectent le contrôle des mouvements, ainsi que d'autres domaine  séléments, tels que l'humeur, le sommeil et la pensée. La cause exacte de la perte de neurones est  reste encore inconnue, mais on pense qu'elle implique une combinaison de facteurs génétiques, environnementaux et lde vieillissement.²

A propos de la maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson est l'un des domaines de recherche de Lundbeck. C’est un trouble neurodégénératif progressif chronique, caractérisé par la présence de symptômes principalement moteurs (tremblements au repos, rigidité, bradykinésie et instabilité posturale). La maladie de Parkinson est également associée à une diversité de symptômes non moteurs.14 Les symptômes moteurs sont causés par la dégénérescence des cellules productrices de dopamine dans le cerveau.2

La maladie de Parkinson se développe généralement chez les personnes à la fin de la cinquantaine et au début de la soixantaine7

Symptômes

La maladie de Parkinson est un trouble évolutif et, au fil du temps, de nouveaux symptômes apparaissent et les symptômes existants s’aggravent progressivement. Cependant, ce n'est pas une maladie “en phase terminale” - les gens peuvent vivre pendant environ 15 à 25 ans à partir du moment du diagnostic - ce qui en fait une maladie à long terme (chronique). 3

 

Les symptômes de la maladie de Parkinson peuvent être classés en symptômes et complications motrices et non motrices. 

 

  • Symptômes moteurs - Les symptômes classiques de la maladie de Parkinson - les symptômes dits «moteurs» (liés aux mouvements) - comprennent les tremblements, la lenteur des mouvements, la raideur musculaire et les problèmes troubles de l’d'équilibre. 

  • Symptômes non moteurs - Ils accompagnent tous les stades de la maladie de Parkinson et ont un impact important sur la qualité de vie des patients, comme par exemple, une baisse soudaine de la pression artérielle en position debout, des troubles de l'humeur, des troubles du sommeil, des problèmes troubles sensoriels, une perte de l'odorat, des troubles digestifs tels que la constipation et des troubles  cognitifs, par exemple troubles de la mémoire, ralentissement de la réflexion, confusion et cas de démence.4,5

  • Complications - Après plusieurs années, des complications peuvent apparaître.5 Il peut s'agir de «fluctuations « fluctuations», lorsque les individus alternent entre des périodes de bon contrôle des symptômes et de mauvais contrôle des symptômes. 

Tous ces symptômes alourdissent considérablement le fardeau de la maladie. 

~ 6 m

de patients dans le monde sont touchés par la maladie de Parkinson.7

1%

de la population serait touchée par la maladie de Parkinson.

Épidémiologie

La maladie de Parkinson est l’un des troubles neurologiques (cellules nerveuses) les plus courants. Elle a toucheé environ 6 millions d'hommes et de femmes dans le monde.7

 

La maladie de Parkinson se développe généralement chez les personnes à la fin de la cinquantaine et au début de la soixantaine1, ,bien que des formes plus rares de la maladie puissent se développer avant l'âge de 40 ans .9

 

1% de la population âgée de 60 ans ou plus serait atteint de la maladie de Parkinson.10

 

Le risque de développer la maladie de Parkinson augmentant avec l'âge, le nombre total de personnes atteintes de la maladie de Parkinson augmente avec le vieillissement de la population. ¹¹

 

A propos de la maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson se développe généralement chez les personnes à la fin de la cinquantaine et au début de la soixantaine.1

Les symptômes non moteurs accompagnent tous les stades de la maladie de Parkinson et ont un impact considérable sur la qualité de vie des patients, par ex. baisse soudaine de la pression artérielle en position debout, troubles de l'humeur, troubles sensoriels, troubles du sommeil, problèmes sensoriels, perte de l'odorat, constipation et troubles cognitifs; par exemple. troubles de la mémoire, ralentissement de la réflexion, confusion et, dans certains cas, démence.4,5

Les personnes qui suspectent qu’elles - ou leurs proches - présentent des symptômes de la maladie de Parkinson devraient doivent consulter leur médecin pour obtenir de l’aide et des conseils.

Diagnostic et soins

La maladie de Parkinson est diagnostiquée par un médecin sur la base des antécédents à   l'aide des antécédents médicaux, de l'examen clinique et de la réponse au traitement; il n'existe actuellement aucun test biochimique, d'imagerie ou génétique fiable permettant d'établir un diagnostic.12,13 De plus, il existe de nombreuses échelles d'évaluation qui peuvent être utilisées pour identifier les symptômes et la gravité de la maladie. 

 

À l'heure actuelle, il n'existe aucun traitement curatifremède contre la maladie de Parkinson, mais des traitements symptomatiques sont disponibles et les recherches se poursuivent. Bien que les traitements actuels de la maladie de Parkinson ne puissent pas arrêter la progression, ils peuvent temporairement contrôler et soulager les symptômes et améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de la maladie de Parkinson et de leurs aidants. 

 

Le traitement de la maladie  de Parkinson peut impliquer normalement un traitement médicamenteux et, dans certains cas, une intervention chirurgicale. En plus de cela, l'exercice physique, l'alimentation, les thérapies complémentaires, le soutien émotionnel et les relations sociales solides jouent tous des un rôles importants. Comprendre la maladie de Parkinson, sin impactson implicati  on sur  la vie quotidienne, et apprendre à accepter de nouveaux objectifs et défis, sont presque aussi importants que la gestion pratique de la maladie.

 

  1. Weintraub D, Comella CL, Horn S. Parkinson's disease-Part 1: Pathophysiology, symptoms, burden, diagnosis, and assessment. Am J Manag Care. 2008; 14(2 Suppl):S40-8. 
  2. Schapira AHV The management of Parkinson’s disease - what is new? Eur J Neurol 2011;18(Suppl 1):1-2.
  3. Poewe W, Mahlknecht The clinical progression of Parkinson's disease. Park and Rel Dis 2009;15(Suppl 4):S28-S32. 
  4. . Chaudhuri KR, Ondo W. Handbook of Movement Disorders. London: Current Medicine Group, 2009.
  5. Goldman JG, Postuma R. Premotor and nonmotor features of Parkinson’s disease. Curr Opin Neurol 2014; 27 (4): 434441. 
  6. Kalia LV, Lang AE. Parkinson’s disease. Lancet 2015; 386 (9996): 896–912.
  7. The Global Burden of Disease Study 2016, Lancet.com. 2017. Available at https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(17)32154-2/fulltext. Accessed May 2018. 
  8. de Lau LML, Breteler Monique MB. Epidemiology of Parkinson's disease. Lancet Neurology, 2006;5(6):525-535.
  9. Tysnes & Storstein. Epidemiology of Parkinson's disease. J Neural Transm 2017;124:901905. 
  10. Dorsey ER, Constantinescu R, Thompson JP, Biglan KM, Holloway RG, Kieburtz K, Marshall FJ, Ravina BM, Schifitto G, Siderowf A, Tanner CM. Projected number of people with Parkinson disease in the most populous nations, 2005 through 2030 Neurology 2007;68(5):384-386. 
  11. Jankovic J. Parkinson’s disease: clinical features and diagnosis. J Neurol Neurosurg Psychiatry 2008; 79: 368–376. 
  12. Williams DR, Litvan I. Parkinsonian syndromes. Continuum (Minneap Minn) 2013; 19 (5): 1189–1212. 
  13. World Health Organization. Neurological Disorders: Public Health Challenges. 2006. (http://www.who.int/mental_health/publications/neurological _disorders_ph_challenges/en/) 
Collen Henderson Heywood vit avec la maladie de Parkinson

S'adapter à une nouvelle réalité

Sheng Kangshua vit avec la maladie de Parkinson.

Essayer de traiter Parkinson comme s’il s’agissait d’un vieil ami

En savoir plus sur Lundbeck

Notre Histoire

La longue histoire de Lundbeck explique son parcours. 

Rétablir la santé du cerveau

Ce que la santé du cerveau représente pour nous, chez Lundbeck.

Recherche & développement

La R&D de traitements nouveaux et améliorés est au cœur de notre activité.