Leucémie lymphoïde chronique

La leucémie lymphoïde chronique (LLC) est une forme de cancer où la moelle osseuse produit des lymphocytes (type de globule blanc) en quantité excessive.

La LLC en bref

La leucémie lymphoïde chronique est une maladie du sang et de la moelle osseuse qui, en général, s'aggrave avec le temps. Figurant au deuxième rang des leucémies les plus fréquentes chez l'adulte, elle frappe souvent à partir de la cinquantaine1.

Normalement, l'organisme fabrique des cellules sanguines – les cellules souches – qui se transforment progressivement au fil de leur maturation en cellules souches myéloïdes ou lymphoïdes. Les cellules souches myéloïdes se transforment à leur tour pour devenir l'un des trois types suivants de cellule sanguine1: 

  • les globules rouges qui transportent de l'oxygène et d'autres substances vers les tissus de l'organisme;
  • les globules blancs qui combattent les maladies et les infections;
  • les plaquettes qui préviennent les saignements en contribuant à la formation de caillots sanguins.

Les cellules souches lymphoïdes, pour leur part, se transforment en lymphoblastes, puis en l'un des trois types suivants de lymphocytes1 :

  • les lymphocytes B qui fabriquent des anticorps pour lutter contre les infections;
  • les lymphocytes T qui aident les lymphocytes B à fabriquer des anticorps pour combattre les infections;
  • les cellules tueuses naturelles (dites NK) qui attaquent les virus et les cellules cancéreuses.

Dans la LLC, trop de cellules souches deviennent des lymphocytes anormaux – les cellules leucémiques – plutôt que des cellules saines. Ces lymphocytes sont incapables de combattre les infections de façon appropriée. De plus, comme le nombre de lymphocytes augmente dans le sang et la moelle osseuse, il y a moins de place pour les globules blancs normaux, globules rouges et plaquettes1.

Les symptômes

La LLC entraîne l'apparition de quelques signes et symptômes, mais il faut faire des tests pour confirmer le diagnostic. De nombreuses personnes atteintes de LLC n'ont aucun symptôme au moment où elles reçoivent leur diagnostic. Il arrive souvent que la leucémie soit découverte lors d'un bilan sanguin que le médecin a demandé pour un tout autre problème de santé ou lors d'un bilan de santé périodique2.

Les symptômes de la LLC – lorsqu'il y en a – sont souvent vagues et non spécifiques, par exemple2 :

  • faiblesse;
  • fatigue;
  • perte de poids;
  • fièvre;
  • sueurs nocturnes;
  • ganglions enflés (adénopathies);
  • douleur ou sensation de « plénitude » dans le ventre (même après un repas peu copieux).

Beaucoup de signes et de symptômes d'une LLC avancée se manifestent parce que les cellules leucémiques prennent la place des cellules normales de la moelle osseuse à l'origine des cellules sanguines. L'organisme ne produit donc pas suffisamment de globules rouges, de globules blancs fonctionnels et de plaquettes. À ce stade, l'un des symptômes est une anémie, c'est-à-dire une pénurie de globules rouges qui entraîne fatigue, faiblesse et essoufflement. Une pénurie de globules blancs normaux – que l'on appelle leucopénie – augmente le risque d'infection. Une pénurie de plaquettes – que l'on appelle une thrombocytopénie ou thrombopénie – peut donner lieu à l'apparition de nombreuses ecchymoses (« bleus »), à des saignements fréquents, à des saignements de nez fréquents ou abondants, et à des saignements au niveau des gencives2.

Quelques statistiques

La Société canadienne du cancer estime le nombre de nouveaux cas de leucémie au Canada en 2012 à environ 56003.

La leucémie lymphoïde chronique (LLC) est la leucémie la plus répandue chez l'adulte. Elle représente environ le tiers de toutes les leucémies4, ce qui représente 1600  nouveaux cas par année. À l'heure actuelle, environ 8400 Canadiens sont aux prises avec la LLC. L'âge moyen au moment du diagnostic est de 67 ans, et c'est une maladie qu'on rencontre rarement chez les enfants5,6.

Le diagnostic et la prise en charge

Le diagnostic de la LLC se fait au moyen d'un bilan sanguin. En général, on ne traite pas la LLC si elle est peu avancée, mais des essais cliniques en cours évaluent la pertinence d'un traitement précoce. Des études antérieures ont montré que le traitement précoce ne prolongeait pas la vie des personnes atteintes de LLC à un stade peu avancé. Ainsi, plutôt que d'exposer le patient à des effets secondaires et à des complications du traitement avant qu'il en ait besoin, le médecin le suit de près et ne traite la LLC que si elle évolue (on parle alors d'attente vigilante)7.

Lorsque la LLC progresse ou atteint un stade intermédiaire ou avancé, les options de traitement sont les suivantes : chimiothérapie, thérapie médicamenteuse ciblée ou greffe de cellules souches de la moelle osseuse4.

Le patient peut aussi prendre des mesures pour garder son corps en santé, par exemple manger sainement, dormir suffisamment, ne pas fumer et faire de l'exercice8.

Sources

1. National cancer Institute. Chronic Lymphocytic Leukemia Treatment. www.cancer.gov/cancertopics/pdq/treatment/CLL/Patient. Consulté le 25/05/2012.

2. American Cancer Society. Leukemia-Chronic lymphocytic: early detection, diagnosis, and staging topics.  www.cancer.org/Cancer/Leukemia-ChronicLymphocyticCLL/DetailedGuide/leukemia-chronic-lymphocytic-detection. Consulté le 25/05/2012.

3. Comité directeur des statistiques sur le cancer de la Société canadienne du cancer. Statistiques canadiennes sur le cancer 2012. Toronto, ON: Société canadienne du cancer; 2012.

4. Statistique Canada. Tableau 103-0550 - Nouveaux cas pour les sièges primaires de cancer de la CIM-O-3 (d'après le fichier des totalisations du RCC de juillet 2011), selon le groupe d'âge et le sexe, Canada, provinces et territoires,
annuel  (Consulté le 18/07/2012)

5. Kipps TJ. Chapitre 94. Chronic Lymphocytic Leukemia and Related Diseases. In : Prchal JT, Kaushansky K, Lichtman MA, Kipps TJ, Seligsohn U (sous la direction de). Williams Hematology. 8e éd.New York: McGraw-Hill; 2010. http://www.accessmedicine.com/content.aspx?aID=6245490. Consulté le 25/05/2012.

6. American Cancer Society. Leukemia — chronic lymphocytic. http://www.cancer.org/Cancer/Leukemia-ChronicLymphocyticCLL/DetailedGuide/leukemia--chronic-lymphocytic-pdf . Consulté le 17/07/2012.

7. Mayo Clinic. Chronic Lymphocytic leukemia: treatment and drugs. www.mayoclinic.com/health/chronic-lymphocytic-leukemia/DS00565/DSECTION=treatments-and-drugs. Consulté le 25/05/2012.

8. Mayo Clinic. Chronic Lymphocytic leukemia: coping and support. www.mayoclinic.com/health/chronic-lymphocytic-leukemia/DS00565/DSECTION=coping-and-support. Consulté le 25/05/2012.

Autres ressources :

Société de leucémie & lymphome du Canada® http://www.sllcanada.org/

Groupe de défense des droits des patients atteints de LLC http://cllpag.ca/ (en anglais seulement)

Vous êtes sur le point de quitter le site Web de Lundbeck Canada www.lundbeck.ca. Les liens vers des sites extérieurs sont fournis aux visiteurs uniquement à titre de service. Ces sites ne sont pas nécessairement conformes à la réglementation ou à l’information posologique en vigueur au Canada. Lundbeck Canada n’est aucunement responsable du contenu de ces sites extérieurs. Veuillez prendre note que certains de ces sites n’existent qu’en anglais.