Dépression

La dépression est une maladie grave associée à des symptômes comme, par exemple, la mélancolie, la perte du plaisir, la perte d’énergie, des difficultés de concentration et des pensées suicidaires.

La dépression

La dépression est une maladie fréquente qui se manifeste par une large palette de symptômes émotionnels et physiques. Ces symptômes peuvent avoir un retentissement important sur la vie quotidienne. Les personnes dépressives n’ont souvent plus de contrôle sur leur humeur ou leurs sentiments et se sentent accablées de façon permanente.
Ainsi, la dépression peut avoir un impact négatif sur leur travail, leurs études et/ou sur le maintien des liens familiaux et sociaux.1

La dépression peut toucher chacun d’entre nous, mais différents facteurs sociaux et biologiques peuvent augmenter le risque de la développer. De plus, des expériences stressantes telles que la maladie, le chômage ou le deuil peuvent aussi déclencher une dépression chez certaines personnes.

Symptômes

La dépression affecte les personnes de diverses manières. Cependant le fait de se sentir momentanément "déprimé" ne veut pas encore dire que l’on souffre de dépression.

En raison de modifications chimiques s’opérant dans le cerveau, les patients atteints de dépression peuvent ressentir à long terme de la tristesse, de l’anxiété, des douleurs et des maux inexpliqués et souffrir d’une mauvaise qualité de sommeil et/ou d’un manque d’énergie et d’intérêt. Ces symptômes peuvent persister des semaines, des mois, voire des années.

Dans son expression la plus sévère, la dépression peut conduire à des pensées suicidaires et à un comportement autodestructeur.

Statistiques

La dépression est une maladie très répandue à travers le monde chez des personnes de tout âge, de tout niveau social et aussi bien chez les hommes que chez les femmes. La dépression apparaît généralement, pour la première fois, chez des personnes de 20 à 25 ans2.

Les estimations de la prévalence de la dépression se montrent variables, mais dans la plupart des pays, 8 à 12% de la population vit une dépression au cours de sa vie2.

L’Organisation Mondiale de la Santé classe la dépression comme l’une des maladies les plus handicapantes dans le monde, et une dépression sévère est considérée comme générant un même niveau de handicap qu’un cancer en stade terminal3. La dépression entraîne un lourd fardeau dans les pays développés3. Une étude démontre que 65% des personnes souffrant de dépression trouvent que leur maladie les invalide sévèrement4. Malgré cela, de nombreuses personnes atteintes ne sont pas traitées4.


Diagnostic et prise en charge

Il est primordial pour des personnes ayant des symptômes de dépression de chercher de l’aide professionnelle.

La dépression doit être diagnostiquée par un médecin qui mènera un interrogatoire sur les symptômes, la vie quotidienne et le contexte familial ainsi qu’un examen clinique afin d’exclure toute autre cause. Une fois le diagnostic posé, la combinaison de différentes thérapies dont une prise en charge médicamenteuse, psychologique, un support social, de l’exercice physique et des techniques d’entraide est généralement recommandée.

Le soutien d’amis ou de membres de la famille est également un volet très important de la prise en charge globale du patient. Les proches du patient souffrant de dépression sont bien placés pour l’encourager à chercher de l’aide et peuvent également représenter un soutien important.

Références
1. American Psychiatric Association. Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders, fourth edition, text revision, DSM-IV-TR. Washington, DC: 2000.

2. Andrade L, Caraveo-Anduaga JJ, Berglund P, et al. The epidemiology of major depressive episodes: Results from the International Consortium of Psychiatric Epidemiology (ICPE) Surveys. Int J Methods Psychiatr Res 2003; 12(1): 3–21. Erratum in: Int J Methods Psychiatr Res 2003; 12(3): 165.

3. World Health Organization. The Global Burden of Disease: 2004 Update. Available at www.who.int/healthinfo/global_burden_disease/2004_report_update/en/index.html (accessed 6 September 2011).

4. Kessler R, Aguilar-Gaxiola S, Alonso J, et al. The global burden of mental disorders: An update from the WHO World Mental Health (WMH) Surveys. Epidemiol Psychiatr Soc 2009; 18(1): 23–33.

En suivant ce lien vous quittez notre site! Ces sites ont leur propre usage et les règlements de protection des données sont soumis à différentes normes, règlements et lois. Si vous le souhaitez, cliquez sur OK, sinon cliquez sur Annuler, merci.