Anxiété

Les troubles anxieux constituent une forme courante de maladie mentale, et sont souvent générateurs d’une détresse et d’une déficience notables, avec un impact sur la qualité de vie.

Les troubles anxieux

L’anxiété est une réaction normale au stress, aux soucis ou aux menaces. Toutefois, lorsqu’elle est très sévère, qu’elle dure longtemps ou qu’elle prend des proportions trop importantes compte tenu du contexte, on parle de troubles anxieux.

Il existe plusieurs types de troubles anxieux : par exemple, le trouble anxieux généralisé, la phobie sociale, le trouble panique et les troubles obsessionnels compulsifs. Par leur impact sur l’humeur, les pensées et le comportement d’une personne, les troubles anxieux peuvent rendre difficile la vie quotidienne, que ce soit au domicile, à l’école ou au travail, et nuire aux activités sociales.

Les causes des troubles anxieux ne sont pas connues. Néanmoins, certaines altérations des fonctions cérébrales peuvent être impliquées dans différentes formes de troubles anxieux. De plus, la condition sociale et le stress peuvent également contribuer au risque de développer un trouble anxieux.

Symptômes

Bien qu’ils varient d’une personne à l’autre, les symptômes typiques des troubles anxieux incluent la peur, la tension interne, l’irritabilité et les difficultés de concentration ainsi que des signes physiques tels qu’une sécheresse buccale, une sensation vertigineuse, une tension musculaire, une transpiration et des palpitations. Tous ces signes et symptômes perturbent la vie quotidienne. Une personne peut souffrir de plusieurs troubles anxieux en même temps. Ils sont parfois associés à d’autres troubles de l’humeur tels que la dépression (on parle de « comorbidité »). La présence simultanée de troubles anxieux et de dépression est très fréquente.

  • Le trouble anxieux généralisé (TAG) se manifeste par une anxiété non spécifique, la personne ayant l’impression qu’un événement non souhaitable va se produire. Une inquiétude excessive et incontrôlable, une anxiété et une tension en sont les symptômes typiques. Ceux-ci sont associés à des symptômes physiques tels qu’une sécheresse buccale, une moiteur des mains, une transpiration ou une sensation vertigineuse.
  • La phobie sociale (PS) est caractérisée par la peur ou l’évitement des situations sociales. La personne a peur d’agir d’une manière humiliante ou embarrassante pour elle.
  • Le trouble panique s’exprime par de brusques attaques de panique associées à une peur ou une nervosité marquée. Le trouble panique peut également être associé à des symptômes physiques tels que transpiration, douleurs, maux de tête, nausées, palpitations ou sécheresse buccale.
  • Les troubles obsessionnels compulsifs (TOC) provoquent des pensées répétitives, envahissantes et inopportunes, qui génèrent des peurs excessives (obsessions) en rapport avec la propreté, les sécrétions corporelles ou la santé, par exemple. En réaction à ces peurs, les patients peuvent instaurer des rituels particuliers (compulsions), y compris des lavages, nettoyages ou bains continuels, des vérifications répétées indéfiniment ou le suivi d’un régime très strict.

Statistiques

On estime que les troubles anxieux touchent de 5 à 7 % de la population générale et que jusqu’à 29 % des personnes souffriront d’un trouble anxieux au moins une fois dans leur vie.1 En 2004, plus de 28 millions de personnes dans le monde étaient atteintes de troubles obsessionnels compulsifs et plus de 30 millions avaient fait l’expérience d’un trouble panique.2

Les troubles anxieux touchent aussi bien les hommes que les femmes dans le monde, mais les cas de morbidité sont plus fréquents chez les femmes.3


Diagnostic et prise en charge

Il existe de nombreux traitements efficaces contre les troubles anxieux. Par ailleurs, le soutien de la famille et des amis est précieux à tous les stades de la maladie.

Lors d’une consultation médicale, un médecin diagnostique les troubles anxieux en posant des questions sur les symptômes, la vie quotidienne et les antécédents familiaux. Un examen clinique est également possible afin d’écarter d’autres états pathologiques. Si le trouble anxieux est confirmé, les possibilités de traitement seront alors exposées, y compris les médicaments, le conseil, le soutien social, l’exercice physique, la relaxation et les techniques de développement personnel.

Dans tous les cas, il est important de demander l’avis d’un professionnel de la santé.


Références

1. Baldwin, D.S. and Hirschfeld, R. M. A. (2005). Fast Facts: Depression, 2nd edn. Health Press, Oxford, UK.

2. World Health Organization (2004). Prevalence for Selected Causes in WHO Regions, 2004. http://www.who.int/healthinfo/global_burden_disease/PREV6%202004.xls. Accessed 16/09/11.

3. World Health Organization (2004). The Global Burden of Disease. 2004 Update. www.who.int/healthinfo/global_burden_disease/2004_report_update/en/index.html. Accessed 16/09/11

 

En suivant ce lien vous quittez notre site! Ces sites ont leur propre usage et les règlements de protection des données sont soumis à différentes normes, règlements et lois. Si vous le souhaitez, cliquez sur OK, sinon cliquez sur Annuler, merci.