Notre Histoire

L’histoire de Lundbeck de 1915 à 2015

 

2005-2014

Présence internationale
En 2009, Lundbeck achète Ovation Pharmaceuticals, Inc., et établit ainsi une présence commerciale aux États-Unis, le plus grand marché mondial des produits pharmaceutiques. Lundbeck fait également l’acquisition d’Elaiapharm en France, augmentant ainsi sa capacité de production. Sabril® est lancé aux États-Unis pour le traitement de l’épilepsie.

En 2011, Lundbeck procède au lancement de Saphris®/Sycrest® pour le traitement de la schizophrénie et des troubles bipolaires. Par la suite, Lundbeck ouvre un nouveau centre de recherche en Chine et conclut un partenariat historique avec la compagnie japonaise
Otsuka Pharmaceutical Co., Ltd. afin de mettre au point des médicaments novateurs pour le traitement des troubles psychiatriques.

Aux États-Unis, Lundbeck lance Onfi®, une nouvelle option de traitement pour les patients atteints du syndrome de Lennox-Gastaut.

En 2013, Lundbeck fait ses premiers pas dans un nouveau domaine thérapeutique en lançant Selincro® en Europe pour le traitement de la dépendance à l’alcool. Abilify MaintenaTM a été lancé aux États-Unis pour le traitement de la schizophrénie.

Au début de 2014, Brintellix® a été lancé aux Etats Unis pour le traitement de la dépression. Plus tard en 2014, Northera™ a aussi été lancé aux Etats Unis pour le traitement de l’hypotension orthostatique neurogénique symptomatique (HON)

À la fin de 2014, Lundbeck compte autour de 6000 employés dans 57 pays.

En 2015, Lundbeck fête ses 100 ans. Pendant le siècle passé, des millions de personnes ont été traité avec nos thérapies. Développer des meilleurs traitements pour les maladies cérébrales est complexe et difficile, mais nous gardons toute notre attention : Il y a encore tant pour atteindre dans les 100 ans à venir pour assurer une meilleure vie aux personnes atteintes de maladies cérébrales.

1990-2004

Expansion propulsée par le succès de Sipralexa®

Lundbeck a rapidement pris de l’expansion dans les années 90 et 2000 grâce au succès de Cipramil® et Sipralexa®utilisé dans le traitement de la dépression et des troubles anxieux. Sipralexa®a été homologué dans environ 100 pays et ses ventes représentaient l’essentiel des opérations commerciales de Lundbeck. Cipramil® a été homologué dans plus que 70 pays.

Pour garantir le succès continu de l’entreprise, Lundbeck intensifie ses activités de recherche et signe des accords de licence avec d’autres compagnies pharmaceutiques, ce qui lui permet de lancer de nouveaux médicaments et de compenser pour la perte d’exclusivité liée à l’expiration des brevets.

En 1997, Lundbeck a établi le Lundbeck Institute, pour aider à réduire la charge globale des maladies cérébrales, en éduquant les professionnels de la santé à travers du monde.

La firme de Hans Lundbeck arrive à maturité quand les parts sont enregistrés sur le Copenhagen Stock Exchange (KFX) au mois de juin 1999. L’enregistrement donne accès à Lunbeck à une nouvelle capitalee au cas où ils voulaient acheter des nouvelles subsidiaires, dont il y en a trois en 2000.

En 2003, Lundbeck acquiert la compagnie américaine de recherche Synaptic et établit ainsi un fer de lance en matière de recherche aux États-Unis.

1975-1989

Lundbeck fait du SNC son principal objectif
Après 60 ans de croissance et de développement reposant sur une vaste gamme d’articles divers, Lundbeck décide à la fin des années 70 de vendre ses agences commerciales et son département cosmétique. Le groupe décide d’axer ses efforts sur la mise au point et la commercialisation de produits pharmaceutiques.

À la fin des années 80, Lundbeck intensifie sa stratégie commerciale. Plus tard, Lundbeck s’emploiera à développer, fabriquer et commercialiser des médicaments pour le traitement des maladies cérébrales.

1960-1974

Lundbeck s’implante sur le marché mondial
Le succès de Truxal® pour le traitement de la schizophrénie impose la nécessité d’augmenter la capacité de production de Lundbeck. En 1961, Lundbeck achète une ancienne crèmerie à Lumsås, au Danemark, et commence à produire des composés actifs. Entre 1960 et 1970, Lundbeck double ses effectifs pour passer à 680 employés dont environ 100 travaillent à l’étranger. Lundbeck devient alors une compagnie internationale.

1945-1959

Les fondements de l’expertise de Lundbeck
Au cours des années qui ont suivi la Seconde guerre mondiale, Lundbeck intensifie ses activités de recherche préparant ainsi le terrain pour l’avènement de nouveaux médicaments qui feront de Lundbeck une société pharmaceutique de renommée mondiale. En 1954, Madame Grete Lundbeck, la veuve du fondateur de Lundbeck, crée la Fondation Lundbeck pour accroître les opérations commerciales de Lundbeck et soutenir financièrement les principaux objectifs scientifiques et la lutte contre les maladies.

1930-1944

Fabrication et recherche en pleine expansion
Dans les années 30, Lundbeck commence ses propres activités de production et de conditionnement de ses produits pharmaceutiques au Danemark. Afin de garantir une capacité de production suffisante, l’entreprise déménage en 1939 à Valby, une banlieue de Copenhague, qui accueille aujourd’hui le siège social de Lundbeck.

Hans Lundbeck décède en 1943 et Poul Viggo Petersen rejoint les rangs de l’entreprise et initie les activités de recherche pharmaceutique. Ses efforts permettent à Lundbeck d’occuper une place sur le marché des médicaments psychotropes.

1915-1929

Les premières années de la société commerciale
Hans Lundbeck fonde une agence commerciale à Copenhague le 14 août 1915. L’agence approvisionne les danois en articles très divers : cela va de l’outillage à la fabrication de biscuits, gâteaux et saccharine en passant par de l’équipement cinématographique et photographique et feuilles d’aluminium, en plus de la location d’aspirateurs. Dans les premières années de son existence, Lundbeck demeure une société commerciale, mais dès 1925, elle ajoute les produits pharmaceutiques à sa gamme de produits. Eduard Goldschmidt est engagé en 1924 et entraîne dans son sillage quelques agences pharmaceutiques qui commercialisent entre autres des suppositoires et des antidouleurs. Le portefeuille s’enrichit d’eaux de Cologne et de crèmes.

Avis de non-responsabilité : Certains produits ne sont pas vendus dans tous les marchés.

En suivant ce lien vous quittez notre site! Ces sites ont leur propre usage et les règlements de protection des données sont soumis à différentes normes, règlements et lois. Si vous le souhaitez, cliquez sur OK, sinon cliquez sur Annuler, merci.